fbpx
0
  • No products in the cart.

La Tribune de Marrakech

Share via:

Jaylane TMIMI
Le showroom d’Isabelle Topolina a fait peau neuve dans un nouveau local à Sidi Ghanem : lumineux, coloré, habillé d’objets chinés et de tapis récupérés ça et là, une ambiance feutrée et douce, un brin excentrique, juste ce qu’il faut.

Ce nouveau lieu d’exposition et de confection est l’occasion de revenir sur cette créatrice qui n’en finit pas de nous surprendre. Coupeuse chez Dior, quelques belles années aux Beaux Arts et en Histoire de l’Art, et éternelle chineuse, Isabelle fouille dans ses malles aux trésors remplies de tissus, fourrures, broderies, pompons, cuirs, boutons, dentelles, galons, et ose les mélanges comme personne.

Avec une attirance certaine pour les modèles des années 30 à 50, elle mixe avec talent formes classiques, vintages, couleurs et tissus fleuris, carreaux, rayures, pied de poule, tissus afros, et le résultat est séduisant.

Les petites mains de son atelier couture et broderie confectionnent manteaux, robes, tuniques, blousons, chaussures et ballerines, chapeaux et accessoires, des pièces uniques avec sans cesse des nouveautés et des détails rigolos, qui sont la véritable marque de fabrique d’Isabelle.

Le succès au rendez-vous, la marque Topolina, présente également à Dar El Bacha et à Tanger, multiplie les points de vente à l’étranger, et cette belle histoire est devenue familiale ! Le fils d’Isabelle, Pierre-Henry, s’est lui aussi lancé dans l’aventure, et a ouvert en octobre dernier sa boutique Topolina Hommes à Dar El Bacha.

Un rendez vous incontournable pour les messieurs en quête de chaussures, vêtements et accessoires originaux.

Voir l’article sur le site La Tribune de Marrakech